L’hypersensibilité, la sensibilité

Contrairement à ce qui se dit, la sensibilité, l’hypersensibilité sont des atouts dans la vie. En revanche, il est essentiel d’apprendre à la nourrir, la reconnaître depuis son corps physique.

La personne hypersensible a tendance à se connecter à l’énergie de l’autre, à ressentir ce qui se passe en l’autre. Du coup, sa propre énergie est déstabilisée d’où le terme *éponge*. D’une génération où l’on ne parlait pas de sensibilité encore moins d’hypersensibilité, j’ai souffert de cette façon de vivre en ne comprenant pas ce qui se passait. 

L’harmonie vibratoire

En réalité, en se retrouvant avec d’autres personnes, l’hypersensible cherche à trouver sa place vibratoire au milieu du groupe, mais surtout ne comprend pas ce mélange d’informations vibratoires qu’il perçoit mais ne décode pas ou ne sait pas quoi en faire. Il a – dès sa plus tendre enfance – recherché à se sentir en harmonie vibratoire dans la famille, le groupe. Or, sur terre, la vibration à laquelle nous nous connectons le plus est l’émotionnel de l’autre…. De plus, l’émotionnel est souvent confondu avec l’émotivité. 

Lorsque nous parlons, nous savons ce que nous transmettons dans les mots, mais la partie vibratoire est très présente bien que non dite. En apprenant à écouter en soit ce qu’il se passe, nous constatons que – fréquemment – nous ne sommes pas dans un alignement dans le sens que les mots que nous prononçons ne sont pas tous alignés à notre propre fréquence. 

Une interaction 

Voici un exemple *caricature*; néanmoins il est parlant. Vous pouvez inverser le *homme – femme”…

La femme demande à son compagnon “comment vas-tu?”. Sa réponse :  “je vais bien”. Ce qui en l’occurrence est exact par rapport à sa compagne. Or, deux ou trois heures auparavant, il a vécu une grosse colère qui vibre encore en lui, mais il l’a mise de côté et y pensera ultérieurement. Si la compagne s’est connectée à l’énergie de son compagnon, elle perçoit que quelque chose ne va pas. Deux cas possibles : 

  1. Elle va se questionner intérieurement et réveillera des émotions contradictoires; son émotivité modifiera progressivement son comportement.
  2. Elle pose la question : “es-tu sûr, je sens bien que ça ne va pas?”. Si l’homme parle à ce moment-là, la situation est réglée. S’il persiste à dire que tout va bien, la femme questionnera plus tout en se sentant rejetée ou pas aimée, si la réponse ne vient pas. C’est le jeu du ping-pong émotionnel! 

Par ses questions, l’hypersensible veut aider,  soulager l’autre, mais également se rassurer que tout va bien et qu’il a perçu juste. Il ne se rend pas compte qu’en le faisant, il va “chez l’autre” qui peut considérer cet acte comme une intrusion. 

L’hypersensible – plus que tout autre – a à apprendre à pendre soin de ses propres mouvements émotionnels en comprenant qu’il a à faire son ménage intérieur tout en “musclant sa propre énergie”. Ce travail est particulièrement important dans ces années où l’énergie de la Terre, des Univers se modifie. Nous avons TOUS à nous enraciner en nous, à nous enraciner à notre corps physique : notre Terre intérieure : c’est là que vibre notre tout. 

Voir www.mon-papillon.ch

MonPapillon

Thérapeute depuis 10 ans, je propose un accompagnement depuis qui vous êtes aujourd'hui afin de vous déployer dans vos forces, vos qualités tout en respectant votre propre rythme. Redevenez le créateur de votre vie en vous autorisant à faire vos propres choix en écoutant tant votre mental que votre émotionnel. Durant les séances, un travail énergétique s'accomplit.

Laisser un commentaire




Publicité

Affichez votre bannière publicitaire sur nos différents portails : www.theracom.ch