Entrer dans la Lumière

Dans le flou des mots, dans le flou de la vie, on vogue en disharmonie quotidienne. Dans le trafic, dans l’interaction humaine, dans le chao intérieur qui mène notre vie, qui mène nos choix.

Souvent je me suis demandée, mais pour quelle raison est-ce que je vis ce que je vis, et pourquoi est-ce que cela ne raisonne pas avec tout qui je suis. 

A défaut d’une réponse claire, j’ai continué. J’ai continué à vivre du mieux que je pouvais, en prenant les décisions que je pouvais et qui me semblaient au plus juste.

Lorsque l’on vit, on vit avec une partie de nous même mis en avant, comme un présentoir. C’est souvent la partie de nous que l’on a compris que les autres aiment. Cette partie de nous qui est “présentable” “aimable”. Cette partie de nous qui fait miroiter tous nos plus beaux aspects. Ou en tout cas, ceux que l’on choisi de montrer, ceux que l’on pense qui nous donnerons l’attention et l’amour des autres, ou tout du moins, qui éviteront les coups et les représailles.

Et cela, cette mise en scène intérieure, va souvent déterminer nos actions, toutes nos actions. En amour, en relations humaines, au travail et avec Soi. Cela fini par prendre le pouvoir sur nous.

Trouver la paix intérieure c’est souvent une affaire de choix personnel. Parce que cela n’est pas si simple qu’on peut le dire ou le penser. Vivre au quotidien dans une paix profonde avec Soi-même, implique que l’on a été démanteler les noeuds et mis à niveau des réflexes et des routines mis en place depuis fort longtemps. Parfois exactement ces routines que l’on trouvait impossible à vivre sans, à vivre autrement. Par peur. Par peur de Soi. Par peur des autres.

Trouver la paix à l’intérieur, c’est aussi une preuve de bravoure. On a été voir les démons intérieurs, on les a apprivoisés, on les a accueillis pour finalement les aimer tel qu’ils sont.

Trouver la paix, et la vivre, c’est également résister à la tentation de chercher, quêter. Trouver la paix, c’est inviter la lumière à éclairer notre intérieur. Non pas pour éliminer l’ombre a coup de fouet et de marteau, mais pour la voir. Pour rentrer à la maison. Car l’ombre est créé par la souffrance et demande qu’à être accueilli.

Lorsque les moments de doutes subviennent, lorsque ces moments de “arghhhh” à se tirer les cheveux subviennent, cela fait du bien de se poser au centre du carrousel, là ou s’est calme, là ou l’on peut apercevoir le bouleversement extérieur tout en étant calme à l’intérieur.

Et d’ici, prendre les décisions du coeur, si ce n’est de l’âme. 

Le tout premier pas, pour faire entrer la lumière, c’est de se rendre compte que la vie qu’on mène n’est peut être pas complètement celle que l’on aimerait qu’elle soit. Le deuxième pas, en passant par le coeur et son ouverture, c’est de se rencontrer et de voir qu’au delà des voiles que l’on à mis en place, pour se protéger des blessures du passé et des souffrances, il y a un endroit de calme et de paix que l on peut trouver. Et le troisième pas, dans l’accueil de qui l’on est, de tous nos voiles, de tous nos ombres, c’est de faire entrer Sa Lumière.

D’oser avancer à l’intérieur.

Et briller de tout son être.

Dans la plénitude.

Dans la Paix.

Dans la Joie.

Vivre, simplement.

Laure Dussuet
Vivre Sa Lumière

www.lauredussuet.ch

www.facebook.com/lauredussuet.ch

Laisser un commentaire




Publicité

Affichez votre bannière publicitaire sur nos différents portails : www.theracom.ch